Histoire de fer
Rouge du fer forgé, de la fonte en fusion. Tout commençait par la recherche du minerai, qui laisse des traces le long des chemins de fer à Longevilles-Mont d'Or, des sentiers miniers de Giromagny ou de Plancher-les-mines. Il fallait ensuite extraire le métal, dans des bas fourneaux rudimentaires dès le 6e siècle à Romainmôtier, ou dans des hauts fourneaux aujourdh'ui disparus, comme à Delémont, Essertenne-et-Cecey, Sellières ou Boiurg-de-Sirod. Puis les "gueules noires" ou les forgerons fabriquaient des fourneaux à Fallon, des faux à Nans-sous-Saint-Anne, des hacjes à Etueffont, des clous dan sla vallée de la Loue, et même de la tour Eiffel à Fraisans. Une histoire qui continue à Syam, où l'acier est encore façonné avec une exigence de qualité digne des forgerons d'antan.
 
qui sommes-nous | revue de presse | espace publicitaire | nous contacter | informations légales
Numéro 04
2006